Ostéopathie  du petit enfant :

Les apprentissages du petit enfant sont à suivre de près. Il y a des étapes à ne pas franchir trop vite. Le suivi ostéopathique peut-être une aide à ce que l’enfant acquière les différentes phases fondamentales du développement psycho-moteur.

Plus tard, dès l’acquisition de la station debout et de la marche, les chutes (indispensables aux apprentissages) peuvent provoquer des troubles pouvant amener à consulter :

  • troubles du sommeil
  • affections O.R.L.
  • troubles du comportement
  • troubles du transit (constipation, diarrhée)
  • trouble postural  (déviation de colonne vertébrale, bascule de bassin, d’une épaule…)

Ostéopathie et posture de l’enfant et de l’adolescent:

 

Les troubles de la statique et/ou de la dynamique (marche) chez l’enfant (scoliose, lordose, cyphose, inégalité de longueur des membres inferieurs, jambes en varus ou en valgus, marche les pieds en dedans etc…) sont le signe d’une mauvaise adaptation du corps aux contraintes de la gravitée.

La consultation ostéopathique s’inscrit en prévention et en traitement du syndrome de déficience posturale de l’adolescent.

Les causes, souvent imprimé dans le fonctionnement du système nerveux central, sont en fait liées à des capteurs posturaux perturbés. Il faut de manière globale,  que plusieurs capteurs fassent défaut pour engendrer une perturbation posturale.

Ces capteurs sont ceux qui envoient en permanence des informations au cerveau en terme de repère spatial.

Ces capteurs sont le capteur oculaire (accommodation et motricité des yeux), le capteur podal, le capteur manducateur (qualité des contacts dentaires) et globalement tous les capteurs proprioceptifs du corps, essentiellement ligamentaire et cutanés. L’oreille interne est plutôt considérée comme un capteur du mouvement qu’un capteur de la statique.

Un traumatisme quel qu’il soit, peut perturber le fonctionnement d’un ou plusieurs de ces capteurs.

Le traitement repose sur un diagnostic ostéopathique spécifique. Il s’inclue souvent dans un travail d’équipe pluridisciplinaire. Nous pouvons vous guider en cas de nécessité.

Les techniques de correction adaptées  à chaque niveau lésionnel sont déterminées grâce à une palpation spécifique musculo-squeletique, viscérale et crânienne.

Observez ” votre ado “, un changement de comportement et/ou une plainte répétée doit vous alerter.

 

Ostéopathie et appareils dentaires :

 

Il est quasiment dans la norme, chez nos adolescents de porter un tel appareil. Nombreux sont les orthodontistes qui travaillent en collaboration avec les ostéopathes pour la réussite du traitement et pour le confort de l’enfant. L’appareil orthodontique se sert des structures du crâne pour agir sur la mâchoire et les dents.

Lors de la pose d’un appareil dentaire, certains maux peuvent apparaîtres:

  • maux de tête, douleurs dorsales et cervicales
  • modification de l’humeur
  • difficultés de concentration
  • vertiges
  • troubles visuels

Parfois il y a persistance chez l’enfant ou plus tard, d’un mode de fonctionnement de la petite enfance (déglutition primaire avec persistance d’un positionnement de la langue inadéquat) . Ceci peut-être une cause de récidive d’une problématique occlusale après dépose de l’appareille dentaire. Nous savons identifier ces problématiques et apporter des soins ostéopathiques appropriés (souvent associés à une prise en charge orthophonique).

 

Le suivi ostéopathique au cours de ces soins orthodontiques est proposé pour pallier à ces maux, il permet de contrôler et de guider les réactions du crâne et du corps.